Centres pour demandeurs d'asile et réfugiés

Les trois centres d’accueil de demandeurs d’asile (CADA) du COS organisent l’hébergement et l’accompagnement des personnes ou familles pendant le temps de la procédure administrative de reconnaissance de leur statut de réfugié. La plupart de ces personnes en effet, sont dans l’incapacité de subvenir à leurs besoins ou de faire valoir leurs droits, du fait de leur méconnaissance des réglementations. Au-delà d’un hébergement et d’une aide dans les démarches administratives d’obtention du statut de réfugié politique, le COS offre à ces personnes et à ces familles un accompagnement social et médical individualisé.

 

L’association dispose également d’un centre provisoire d’hébergement (CPH), qui offre un accompagnement individualisé aux réfugiés qui ont obtenu leur statut. Le COS les aide dans toutes leurs démarches d’intégration, notamment en ce qui concerne leur logement et leur insertion professionnelle.

 

Au-delà de l’accueil et de l’hébergement des réfugiés et des migrants, le COS accompagne les personnes et familles réfugiées, dans leur intégration et connaissance administrative, linguistique, relationnelle et culturelle de leur nouvel environnement. Un Pôle des Solidarités Bénévoles a été créé en 2015 dans la région de Bordeaux qui réunit dans cette perspective toutes les personnes désireuses d’apporter leur aide à ces personnes et familles contraintes à l’exil.

 

Le COS participe au dispositif  Accueil Temporaire Service de l’Asile (ATSA) : dispositif national d’hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile créé en 2000 par le Service de l’asile du Ministère de l’Intérieur et placé sous la coordination de l’Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (OFII). Dans le cadre de ce dispositif, le COS accueille actuellement des migrants de Calais et des Syriens.

 

Le COS assure également une mission d’aide sociale à l’enfance (ASE) avec ses établissements et services pour mineurs et jeunes isolés étrangers. Cette mission s’étend aujourd’hui d’un service d’évaluation de la situation des jeunes dès leur arrivée sur le territoire (Service d’accueil et d’évaluation des mineurs isolés étrangers - SAEMIE), à l’accueil et à l’accompagnement vers le droit commun des jeunes majeurs (Service d’accueil des jeunes majeurs – SAJM), en passant par un internat pour mineurs (Maison d’enfants à caractère social - MECS).

marker
Masquer la carte